Street Art à Berlin tour d’horizon

Vandalisme pour les uns, art à part entière pour les autres, le street art prend toujours plus d’importance sur la scène artistique mondiale. Dans toutes les grandes capitales,  les espaces urbains se peuplent d’œuvres d’art, prenant des formes diverses et variées, mais il est une ville où cet art a su s’imposer et gagner ses titres de noblesse, Berlin.

Le street art ou art urbain ne date pas d’hier, cette forme d’expression artistique a vu le jour dans les années 60 sous l’impulsion d’artistes tels que Mizui, Vasarely, Calder et Allan Karpow. Ce dernier écrivait au sujet du street art : « l’art s’est déplacé de l’objet spécialisé en galerie vers l’environnement urbain réel ». Considéré à l’origine comme une sorte d’art contemporain alternatif, il s’est peu à peu affirmé comme un mouvement autonome. Cette forme d’expression artistique a été grandement popularisée grâce à des artistes tels que Shepard Fairey aux États-Unis, Banksy en Grande-Bretagne et son film Exit through the gift shop. Blu en Italie ou encore Oakoak ou Zlotykamien en France.

Berlin est considéré comme la Mecque du Street Art et comme «la ville du design» par l’Unesco. C’est un phénomène encré dans la culture populaire. Il suffit de penser au Mur de Berlin avant sa chute. On y trouvait des graffitis, des peintures et des messages . Cet art permettait aux personnes de s’exprimer. On retrouve sur ce Mur l’un des posters les plus marquants, The Linda ex (l’ex de Linda) de Roland Bruckner qui représente de tristes figures masculines qui demandaient où se trouvait Linda après des messages désespérés de son ex pour la retrouver. C’était bien sur une histoire inventée par l’artiste.

Pour découvrir l’art de la rue, c’est dans le quartier  de Friedrichshain et celui de  Kreuzberg qu’on la retrouve davantage. Il y a tellement de graffitis et de dessins qu’il nous est presque impossible d’en individuer un . Dans le quartier de Friedrichshain on retrouve les murales après les bombardements  couverts de graffitis. C’est une explosion de couleurs. A Kreuzberg, Si vous prenez la rue Skalitzer, vous trouverez de célèbres graffitis comme par exemple l’Astronaute de Ash , un gigantesque stencil créé à l’occasion du festival Backjumps ou bien aussi Yellow Man des Os gemeos . Toujours dans le même quartier, nous retrouvons le fameux mur de l’artiste italien  Blu .Beaucoup d’autres artistes ont peint sur ce même Mur qui ne peut laisser indifférent.

De l’autre côté du Mur, à Berlin Est, en traversant le fleuve, vous trouverez une carte des graffitis de la ville . C’est enfin à Friedrichshain que se trouve la East side gallery, la plus belle et riche galerie en plein air au monde.  Elle conserve un morceau du Mur de Berlin .Cette magnifique galerie expose des peintures d’artistes venant du monde entier. Parmi les œuvres on retrouve par exemple le Baiser de l’amitié entre Erich Honecker et Léonid Brejnec.

Berlin est devenu une des capitales  du street art, ce qui n’a rien d’étonnant au vu du nombre d’artistes allemands qui opèrent dans la capitale et partout dans le monde, on peut citer notamment EVOL, qui travaille au pochoir et à la bombe de peinture aérosol,  connu aussi pour ses bâtiments miniatures à base de carton allant jusqu’à bâtir une ville entière de près de 80 mètres carrés. Il y a aussi Hendrik Beikirch , TONA. Ces artistes ont rendu la ville de Berlin une ville d’œuvres d’art.

el-bocho-poster4
El Bocho

Mais , l’artiste qui devient de plus en plus omniprésent à Berlin est  El Bocho. Il colle des posters où sont dessinés et peints des personnages qu’il invente et qui font penser à une pièce de théâtre. Il fait jouer ses acteurs en donnant à ses œuvres un humour un peu noir mais toujours poétique.

Si vous avez aimé, partagez !