Retour sur la conférence de Magda Danysz à la Maison du Danemark

Magda Danysz, galeriste et spécialiste en art urbain, a animé, mardi 19 avril, une conférence sur l’anthologie du street art à la Maison du Danemark. Riche de son expérience et de ses connaissances, elle a su captiver l’attention de son publique.

Mardi 19 avril à la Maison du Danemak, les gens entrent au fur et à mesure dans la salle de conférence. Avant de s’asseoir, tout le monde jette un œil à l’exposition « Le printemps urbain, paradise lost ». Ce sont des photos de Kirsten Winter, une photographe danoise qui capture l’art de la rue partout en Europe et dans le monde.

Photo de Kirsten Winter © Joséphine Bézy
Photo de Kirsten Winter © Joséphine Bézy

A 19 h, la conférence commence, la salle se remplie de plus en plus. On ajoute des chaises un peu partout pour que tout le monde puisse s’asseoir. Magda Danysz, galeriste d’art contemporain spécialisée en art urbain, nous parle de l’anthologie du street art. Elle commence en 1942 avec Kilroy was here, car selon elle, parler des dessins de la grotte de Lascaux comme du street art, c’est trop étendre le mouvement. Elle nous explique l’évolution des styles en citant Face Two, Quik et Seen. On apprend comment le mouvement est arrivé en France, et comment les techniques se sont diversifiées.

Photo de Kirsten Winter © Joséphine Bézy
Photo de Kirsten Winter © Joséphine Bézy

Beaucoup de gens posent des questions. L’organisatrice est obligée de forcer un peu la fin de la conférence. Au fond de la salle, le livre de Magda Danysz est en vente : L’anthologie du Street art, des éditions Gallimard. Il a la queue pour avoir son exemplaire signé par l’auteur. J’ai la sensation qu’on a tous envie d’en savoir un peu plus, et grâce au livre, nous continuerons d’en apprendre plus.

Article de Joséphine Bézy

Si vous avez aimé, partagez !