BUILD FROM MEMORY – L’exposition d’Augustine Kofie

 

Après Mode2, Jan Kalàb, Satone ou encore Levalet, la galerie Openspace continue d’exposer les artistes les plus talentueux de la scène française et internationale du street art en mettant à l’honneur l’américain Augustine Kofie dont elle représente le travail depuis 2013.

Avec un accrochage de 46 pièces combinant divers supports (toile et bois) et techniques (acrylique, aérosol collage, sérigraphie, mine, et stylo bille) ainsi que des esquisses préparatoires et une installation, Build From Memory offre un panorama exhaustif des pratiques et de l’univers créatif de l’artiste, Augustine Kofie.

2017-HR-82x50- Memory fragment-progress6

 

Si l’on devait résumer en deux mots l’approche de ce représentant incontesté de l’art urbain abstrait et du graffuturisme, le titre de son exposition tenue à Los Angeles en 2009 Vintage futurism condenserait bien toute la tension temporelle à l’œuvre dans sa production. On retrouve d’ailleurs cette référence à la temporalité dans sa nouvelle exposition puisque l’artiste place la mémoire à l’origine créatrice de ses œuvres aux allures toujours aussi géométriques et futuristes. Et pourtant : elles ne sont faites que de matériaux récupérés : vieux magazines, emballages, règles ou presse-papiers. A partir de cette matrice que l’artiste recouvre ensuite de techniques mixtes, il donne vie à des compositions fragmentées tout en mouvements qui se déclinent dans des camaïeux de couleurs toujours savamment dosés.

 

2017-HR-162x162-Solar static__FULL
Augustine Kofie
_FXL6345
Build From Memory – Galerie Openspace

 

Quand on l’interroge sur son amour du vintage, Augustine Kofie évoque tout de suite son histoire personnelle. C’est sûrement parce qu’il a tant déménagé étant enfant et dû attendre si longtemps avant de pouvoir conserver les choses qu’il aime autant aujourd’hui les objets du passé. Cependant il s’agit également d’une vision plus profonde de la création et de la connaissance vues comme assemblage et compilation de sources et d’éléments antérieurs permettant de créer du nouveau. Le futur est un passé recomposé.

_FXL6662
Augustine Kofie
7_wip_wood
Augustine Kofie en action
_FXL6713
Augustine Kofie

 

Les bandes sons dont il aime accompagner le vernissage de ses expositions sont un autre exemple de son approche recompositionnelle. Comme tout bon street artist issu du graffiti qui se respecte, la musique joue une grande part dans l’univers de l’artiste et ses remix sont à l’image de ses œuvres : des collages musicaux hétéroclites et répétitifs aux accents nostalgiques.

2017-HR-152x152- Blush at the thought__FULL
Augustine Kofie
2016-HR-48x32- The structure forgets__FULL
Augustine Kofie – Buid For Memory
14_Recollection System Maroon
Augustine Kofie

 

Issu du lettrage, au fil des années, Augustine Kofie a cependant poussé sa recherche graphique jusqu’à faire disparaître les lettres au profit des formes géométriques pures. Sa pratique ne cesse encore d’évoluer puisqu’il se détache aujourd’hui de la forme circulaire et s’intéresse à de nouveaux matériaux comme le métal. La sculpture est donc peut-être la prochaine étape pour cet artiste dont le travail évoque si immédiatement le design et l’architecture et qui se prêterait merveilleusement à une mise en volume.

Exposition « Build From Memory », Augustine Kofie, galerie Openspace

Œuvres d’Augustine Kofie

Du 25 février au 1 avril 2017

Du mercredi au samedi de 14h à 19h

Vernissage le 25 février de 18h à 21h

Entrée libre

Galerie Openspace
116 Boulevard Richard Lenoir
75011 Paris
M° Oberkampf

www.openspace-paris.fr
FB-galerieOpenspace

Si vous avez aimé, partagez !