Openspace accueille l’harmonie chaotique de Sainer

Avec des fresques sur tous les continents, Sainer, l’une des têtes du duo de street artistes polonais Etam Cru, est déjà une star incontestée de l’art urbain mondial. Pourtant, plus coutumier des expositions collectives ou des duo show avec son ancien partenaire Betz, il réalise ici seulement sa seconde exposition personnelle à ce jour : l’occasion pour ce jeune artiste de 29 ans de nous montrer l’étendue des cordes à son arc. IMG_1747

«Chaotic harmony»- le titre de l’exposition présentée par la galerie Openspace jusqu’au 20 janvier- n’est pas seulement une réflexion sur la philosophie évanescente qui se cache derrière les œuvres du peintre, mais bien un commentaire sur le fil directeur de l’exposition elle-même, qui déconcerte quelque peu par son panel hétéroclite.

 

IMG_1744

 

Avec un total de 36 pièces réalisées spécialement pour le lieu, dans un festival de formats et une scénographie entièrement pensée par l’artiste, le visiteur évolue de l’univers nostalgique onirique bien connu et apprécié de Sainer vers des paysages sans protagonistes, en passant par des compositions carrément abstraites, des dessins hyperréalistes au crayon sur papier et des scènes de concert ou de baseball réalisées au marquer. Stimulé par cette carte blanche solo que lui a donné la galerie parisienne il y a un an, Sainer s’est fait fort de montrer l’étendu de ses centres d’intérêts artistiques, au mépris d’une vision d’ensemble et avec un certain plaisir d’être là où on ne l’attend pas.

 

IMG_1745

 

Dessinateur et peintre de génie, Sainer tire son inspiration des grands peintres polonais du XXème siècle et avoue son attrait croissant pour le genre hyper classique du paysage. La caractéristique de son œuvre en demi-teinte et à l’atmosphère contemplative demeure cette volonté de brouiller imperceptiblement la limite entre le réel et l’irréel avec l’introduction de détails incongrus dans des compositions parfaitement orchestrées. On pense à la tête de bonhomme de neige stylisée qu’il essaime sous les formes les plus inattendues– un clin d’œil proprement «streetartesque» à la prolifération des logos et des marques dans notre société- ou encore à ses poules, dont la trivialité tranche souvent avec la solennité de ses scènes.

 

IMG_1741Ce goût du contraste, cette infime rupture de sens introduite dans des œuvres dont la logique de création est souvent la recherche d’une harmonie compositionnelle, est tout entier contenu dans le titre de l’exposition, cette fois-ci compris au sens figuré. Loin des problématiques standards du street art, dont il n’est finalement pas un des membres les plus représentatifs, Sainer suit son propre chemin, qui est plus une sensibilité plastique au monde qu’un propos clair et affirmé sur celui-ci.

 

Vous l’aurez compris, cette exposition aura donc le mérite de surprendre et de promettre des développements encore inattendus dans la -encore longue- carrière de l’artiste.

 

IMG_1743

 

Informations pratiques

Galerie Openspace

116 Boulevard Richard Lenoir, 75011 Paris

Ouverte du mercredi au samedi de 14h à 19h.

Exposition Chaotic Harmony en cours jusqu’au 20 janvier

 

 

Article rédigé par Hélène Planquelle

Si vous avez aimé, partagez !